Jour 4 – Tranquillement

Cliquez sur chaque lieu pour en voir la fiche détaillée!

Aujourd’hui, je le prend cool. Mes pieds ne se sont pas remis de l’expérience Kaitaku no Mura et des lacets défait et des enlevages et mettages de chaussures par dizaines. En plus, il fait pas beau, j’aime pas ça.

Et puis, je déménage ! Je fais donc mon check out et me dirige vers la gare pour poser mon sac à dos dans une consigne.

Evidemment, j’en profite pour oublier mon téléphone dans le sac, et je ne vais pas ouvrir le casier et repayer 700 yens pour ça, tant pis. Je veux aller au jardin botanique de l’université d’Hokkaido, et en venant j’ai vu des panneaux direction l’université d’Hokkaido, je devrais donc m’en sortir.
Continuer la lecture de « Jour 4 – Tranquillement »

Please follow and like us:

Jardin Botanique de l’université d’Hokkaido

Jardin botanique de l’université d’Hokkaido / 北海道大学 植物園

Description

Ce jardin botanique a permis de conserver une zone naturelle d’avant la création de la ville, ce qui donne une idée de l’état naturel de la région.

Avec une collection d’environ 4 000 espèces de plantes, on découvre un bel échantillon de la flore locale d’Hokkaido: des fleurs montagnardes et de climat frais. Mais aussi des plantes Nord américaine, une co-opération avec une autre université.

Les 13 hectares sont divisés en 10 zones thématiques.

Il y a aussi un musée, qui ne présente pas que des plantes mais aussi des objets liés à la colonisation d’Hokkaido et à la culture Ainu locale.

Continuer la lecture de « Jardin Botanique de l’université d’Hokkaido »

Please follow and like us:

Jour 3 – Voyage dans le temps

Cliquez sur chaque lieu pour aller vers leur fiche détaillée!

Et à nouveau merci à Japan FM de relayer mon article!

Avant de commencer ma journée, j’ai surtout eu une nuit terrible: réveillée à 1h du matin par une fringale. 

C’est l’occasion de profiter des konbini, ces superettes ouvertes 24h/24! Je suis donc allée m’acheter un petit plat tout prêt à 380¥ (2€80, rien du tout quoi). Et j’ai pu constater qu’il devait y avoir quelques bars dans le coin, vu le nombre de japonaises titubantes et de japonais que leurs amis mettaient de force (ou quasi inconscients) dans un taxi. Toute une aventure en 200m.

Bref, la journée est quand même plus intéressante. 

Je suis allée au village historique d’Hokkaido, le Kaitaku no Mura, mettant en scène le mode de vie pendant la colonisation d’Hokkaido.

C’était génial. 

Continuer la lecture de « Jour 3 – Voyage dans le temps »

Please follow and like us:

Hokkaido Museum

Hokkaido Museum / 北海道博物館

Description

Le museum d’Hokkaido se concentre sur l’histoire de l’île, de la préhistoire à nos jours. Il y a aussi une zone concernant le peuple Ainu, le peuple indigène d’Hokkaido, une sur l’écosystème de l’île, une zone « d’expérimentation », plutôt pour les enfants quand même, et une salle pour les expositions temporaires.

On se concentre donc ici sur ce qui différencie Hokkaido du reste du Japon, que ce soit naturellement ou culturellement.

Les expositions temporaires sont à payer séparément.

Continuer la lecture de « Hokkaido Museum »

Please follow and like us:

Kaitaku no Mura (Village historique d’Hokkaido)

Village historique d’Hokkaido: Kaitaku no Mura / 海道開拓の村

Description

Véritable musée à ciel ouvert, Kaitaku no Mura se divise en quatre sections (la ville, le village de pécheurs, le village fermier et le village de montagne). Les bâtiments datent de l’époque du développement d’Hokkaido (1868 à 1926).  Ils sont soit reconstruits sur les plans d’origine, soit ont été déplacés tels quels jusqu’au village. La période visée fut une véritable colonisation de cette île sauvage du Nord. Une sorte de Far West du Nord du Japon. Avec tout ce que cela implique pour les habitants indigènes… Mais ici, on parle surtout des colons japonais.

Il y a un tour guidé en japonais ou en anglais. Pour réserver le tour anglais, il faut s’y prendre au moins une semaine en avance.

Par contre, à l’entrée, on nous donne un document qui explique rapidement chaque bâtiment en français.

Continuer la lecture de « Kaitaku no Mura (Village historique d’Hokkaido) »

Please follow and like us:

Jour 2 – Il va y avoir du sport

Cliquez sur chaque lieu pour voir sa fiche détaillée!

Miracle du jet lag, aujourd’hui je me suis réveillée à 6h45. J’ai même dû attendre l’ouverture du petit déjeuner. D’un autre côté, je me suis endormie à 20h…

Je suis donc partie avec 2h d’avance sur mon programme, mais me connaissant, il vaut mieux profiter de cette soudaine, et sûrement courte, tendance matinale. Du coup j’ai pu faire plus que prévu, et mon téléphone est content: j’ai dépassé les 10 000 pas!

J’ai commencé par aller au Fushimi Inari, un petit sanctuaire tout sympa, perdu au milieu d’une zone résidentielle. Il est beau et tranquille, mais aussi tout petit, si vous ne passez pas à côté, c’est pas vraiment la peine de faire le détour.

Mais surtout, pour y aller et en repartir j’ai dû faire une partie en bus. Et le bus, c’est pas si simple.

Continuer la lecture de « Jour 2 – Il va y avoir du sport »

Please follow and like us:

Mont Okura – Musée Olympique

Musée Olympique de Sapporo / 札幌オリンピックミュージアム

Observatoire du Mont Okura / 大倉山展望台

Description

Reste des Jeux Olympiques de 72, on peut accéder à l’observatoire en télésiège et admirer le tremplin de saut à ski et la ville dans la vallée, et ce en toutes saisons. Des compétitions ont toujours lieu de temps à autre, en hiver forcément.

A proximité, le musée Olympique nous présente l’histoire des lieux, les athlètes médaillés japonais, l’histoire des JO d’hiver et des attractions pour se mettre soi même en situation dans certains sports. Tout est en japonais ou anglais.

Il y a aussi un restaurant et un magasin de souvenirs sur le site.

Continuer la lecture de « Mont Okura – Musée Olympique »

Please follow and like us:

Fushimi Inari (Sapporo)

Fushimi Inari / 伏見稲荷

Description

LE Fushimi Inari, le grand, le vrai, c’est celui de Kyoto, on est d’accord. Mais il ne rentre pas dans mon planning. Celui de Sapporo, oui!

Fushimi Inari, c’est un temple dédié à la déesse Inari, déesse du riz, et de la richesse par extension. Elle a pour messager les fameux Kitsune, les renards. Celui de Sapporo est le seul d’Hokkaido, et c’est donc une sorte de « filiale » du Fushimi Inari Taisha, celui de Kyoto. Il a été construit 1898 à Kotoni, puis a été déplacé à sa place actuelle en 1907.

Le sanctuaire n’est pas loin du Mont Moiwa et son téléphérique, du parc et du zoo de Maruyama et du Mont Okura et son ski jump et son musée.

Continuer la lecture de « Fushimi Inari (Sapporo) »

Please follow and like us:

Hokkaido Jingu – des dieux et de la politique

Hokkaido Jingu / 北海道神宮

Description

Quatre déités sont vénérées ici:

  • Okunitama, dieu du pays d’Hokkaido, par qui tout est produit dans la nature.
  • Onamuchi (ou Okuninushi), le dieu qui crée et développe la terre
  • Sukunahikona: dieu de la guérison, il collabore avec Onamuchi
  • l’Empereur Meiji: depuis 1964.

Ce sanctuaire protège en fait la reprise en main d’Hokkaido par l’empereur Meiji. C’est lui qui a sélectionné les dieux protecteurs, des symboles qui permettent à son empire de s’installer durablement dans le pays. Ce sont les dieux de « la mise en valeur d’Hokkaido », qui réclament la possession des terres aux anciens seigneurs féodaux.

Quand l’âme de l’Empereur y fut consacré, le sanctuaire alors appelé Sapporo Jinja devint l’Hokkaido Jingu, le terme « Jingu » montrant le lien du lieu avec la famille impériale.

Son emplacement de la parc Maruyama en fait un endroit très apprécié pour admirer la floraison des cerisiers (hanami). Et pour apprécier la nature tout le long de l’année.

Continuer la lecture de « Hokkaido Jingu – des dieux et de la politique »

Please follow and like us:

Jour 1 – Deux jours de voyage et de l’administratif

Tout d’abord, je tiens à dire merci à Japan FM qui va relayer régulièrement mes articles. J’espère que cela plaira à tout le monde!

Sinon, il est 9h30 chez vous (16h30 au Japon), cela fait donc exactement 48h que je suis partie au moment où j’écris, et je viens juste de m’installer dans mon lit. Autant dire que je fatigue un peu.

Déjà, j’habite à Marseille, et s’il ne faut que 3h et des poussières pour faire Marseille-gare de Lyon, j’ai aussi mis 3h pour faire gare de Lyon-Villepinte, où j’avais pris un hôtel pour la nuit. Parce que juste le week-end du 22-23 septembre, le RER qui va jusqu’à l’aéroport Charles de Gaulle (et au passage Villepinte) est en travaux. C’est vrai, ils font ça bien, il y a des bus de remplacement. Mais forcément en bus, c’est plus long. 

Continuer la lecture de « Jour 1 – Deux jours de voyage et de l’administratif »

Please follow and like us: