Hokkaido Jingu – des dieux et de la politique

Hokkaido Jingu / 北海道神宮

Description

Quatre déités sont vénérées ici:

  • Okunitama, dieu du pays d’Hokkaido, par qui tout est produit dans la nature.
  • Onamuchi (ou Okuninushi), le dieu qui crée et développe la terre
  • Sukunahikona: dieu de la guérison, il collabore avec Onamuchi
  • l’Empereur Meiji: depuis 1964.

Ce sanctuaire protège en fait la reprise en main d’Hokkaido par l’empereur Meiji. C’est lui qui a sélectionné les dieux protecteurs, des symboles qui permettent à son empire de s’installer durablement dans le pays. Ce sont les dieux de « la mise en valeur d’Hokkaido », qui réclament la possession des terres aux anciens seigneurs féodaux.

Quand l’âme de l’Empereur y fut consacré, le sanctuaire alors appelé Sapporo Jinja devint l’Hokkaido Jingu, le terme « Jingu » montrant le lien du lieu avec la famille impériale.

Son emplacement de la parc Maruyama en fait un endroit très apprécié pour admirer la floraison des cerisiers (hanami). Et pour apprécier la nature tout le long de l’année.

Ma visite

Quand même, ces grandes allées entourées d’arbres qui remontent jusqu’au sanctuaire, ça en jette! 

Le sanctuaire est grand et beau, toute en sobriété. On peut aller y faire sa prière, acheter des talismans de protection, tirer sa fortune. Il y a des gens en kimono, des enfants en tenues traditionnelles. Assez de gens pour sentir la vie, mais pas trop pour ne pas se sentir étouffé.

Par contre, cette histoire de quatre divinités, c’est pas flagrant à notre œil profane (et non lecteur de japonais). Il y a bien des panneaux mais les seuls mots que je sais lire dedans c’est Hokkaido et les dates. 

Le parc aussi est superbe, avec des petits autels par-ci par-là, des statues, des tablettes avec (apparemment, je suis pas sûre d’avoir bien compris) le nom des arbres en japonais et en romaji. Quand j’y suis allée ce n’était ni hanami, ni l’automne, mais franchement, c’est quand même à voir. 

Il y a des tables de pique-nique, la parc de Maruyama est au bout d’une allée, on est bien. Et Quand on sort de ces parc, on arrive sur une grande avenue, ça fait un peu un choc.

Un côté du parc est bordé par des maisons qui donnent directement dedans. Je me demande si c’est du personnel religieux ou des gens lambda. Si on peut vivre là, je veux bien y aller!

Accès

Adresse: 474 Miyagaoka, Chuo-ku, Sapporo-city, Hokkaido.

Prendre la ligne de metro Tozai jusqu’à la station Maruyama koen, puis 10 min à pied.

Ou  en bus, arrêt Jingu Mae.

Horaires et tarifs

Entrée libre. Ouvert toute l’année.

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *