Jour 16 – Hiroshima côté nature

Spoiler: je n’ai rien visité en rapport avec le bombardement.

J’arrive à Hiroshima vers midi 30, je n’ai donc qu’un après-midi dans la ville, car je préfère me concentrer sur Miyajima après.

Je pose donc mon sac à l’hôtel situé juste à côté de la gare, et je vois qu’il y a un bus gratuit pour les détenteurs du JR pass, le loop, qui fait le tour des points touristiques de la ville. Voilà qui est parfait.

Premier stop, le Château d’Hiroshima. Il est aussi surnommé le château de la carpe. Mais si en ville vous voyez des sitckers ou des panneaux « on aime les carpes », ce n’est ni le château, ni les poissons, mais l’équipe de baseball. Je vois leurs couleurs de partout, de quoi faire pâlir les supporters de l’OM.

Pour en revenir au château, il s’agit en fait d’un reconstruction complète (forcément). Dans le parc, il y a les ruines des anciens bâtiments du complexe, seul la tour principale et une partie d’un mur de défense sont refaites. 

Et pas forcément refaite de façon traditionnelle: l’intérieur de la tour est un musée, tout de béton, mais ma foi fort intéressant. Il raconte l’histoire féodale de la ville.

Ensuite, je cherche le Ninomaru, le fameux mur de défense, ce qui me fait passer devant le sanctuaire Gokoku. Il est beau et sobre, mais animé, j’aime bien.

Je visite aussi le Ninomaru, mais l’intérieur est un peu vide et uniquement expliqué en japonais.

Pas très loin, il y a le jardin Shukkeien. On a voulu reconstituer plusieurs types de paysages, et l’effet est plutôt réussi. En plus, il y a des bancs partout, et à ce moment de la journée, j’apprécie assez. Par contre, le jardin ferme un peu tôt: 17h. J’étais largement dans les temps mais pour les autres, je trouve ça dommage.

Pour rentrer, je reprends le loop mais pas dans le bon sens: cela me permet de faire un tour de la ville avant de retourner à la gare. Les arrêts de bus sont toujours proches des visites mais jamais juste devant, je n’ai donc pas de photos intéressantes, mais ça m’a permis de sentir un peu l’ambiance de la ville. Et j’aime assez: malgré tout ces grands buildings, il y a de la verdure partout, ça reste agréable.

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *