Jour 4 – Tranquillement

Cliquez sur chaque lieu pour en voir la fiche détaillée!

Aujourd’hui, je le prend cool. Mes pieds ne se sont pas remis de l’expérience Kaitaku no Mura et des lacets défait et des enlevages et mettages de chaussures par dizaines. En plus, il fait pas beau, j’aime pas ça.

Et puis, je déménage ! Je fais donc mon check out et me dirige vers la gare pour poser mon sac à dos dans une consigne.

Evidemment, j’en profite pour oublier mon téléphone dans le sac, et je ne vais pas ouvrir le casier et repayer 700 yens pour ça, tant pis. Je veux aller au jardin botanique de l’université d’Hokkaido, et en venant j’ai vu des panneaux direction l’université d’Hokkaido, je devrais donc m’en sortir.

La gare de Sapporo. Notez les banderoles jaunes, c’est important pour après =)

Sauf que de la gare, le jardin botanique est en fait à l’opposé de l’université, comme me l’a expliqué l’hôtesse d’accueil de l’université. Retour donc à la case départ : gare de Sapporo. Arrivée devant, je vois effectivement un panneau indiquant le jardin, je suis juste passée à côté. Moi qui voulait éviter de trop marcher…

J’arrive (enfin) au jardin botanique. A l’intérieur, je visite une toute petite collection d’objet ainu pompeusement appelée « ainu museum ». Aucun explication culturelle, juste une enfilade d’objets. Me voilà encore déçue dans ma recherche de détails sur la culture ainu.

Le parc en lui-même est sympa, bien entretenu, au calme. Une toute petite partie est fermée à cause de chutes d’arbres, mais le parc est assez grand pour qu’on s’en rende à peine compte.

Jardin alpin

C’est pas vraiment la saison des fleurs, plus celle d’été, pas encore celles d’automne. Mais certaines zones n’ont de toute façon pas de fleurs (arboretum, jardin alpin), donc à part la roseraie, ce n’est pas très choquant et toujours beau. Et puis il y a une serre pour rattraper un peu.

 

 

 

Mais ce qui m’a pris le plus de temps, c’est de regarder les écureuils jouer. Ils ne sont pas très farouches mais ne s’approchent pas non plus, et ils aiment bien me montrer leur queue quand j’essaie de prendre une photo.

 

Je suis beaucoup en avance sur mon train, mais tant pis, je retourne à la gare. Devant la gare je note enfin la grande banderole jaune «  Pokemon center Sapporo, Daimaru 8° étage ». Daimaru, c’est le centre commercial attenant à la gare. Je ne résiste pas : en plus je voudrais me racheter une housse de portable, celle de mon précèdent voyage à fini dans l’estomac peu regardant de mon chien.

Allez, ils sont trop mignons, avouez!

Résultat : pas de housse de téléphone, elles sont toutes trop grandes, mais 2 peluches. Mais qui suis-je pour résister à un Noctali et un Pikachu d’Halloween ?

C’est l’heure de manger, et au même étage, il n’y a que des restaurants. Après avoir longuement hésité, j’opte pour restaurant qui fait du Katsudon, car je pourrais manger uniquement du katsudon sans regret. Je commande comme une chef, je mange avec mes baguettes sans avoir envie de pleurer de rage contre elles, je lance même un « sumimasen » pour demander de l’eau. Ici, pas d’eau sur la table, et pour commander ou demander de l’eau, il faut appeler le serveur, il ne viendra pas tout seul.

Il me reste encore plus d’une heure à tuer, je vais donc récupérer mon sac, pour prendre mon téléphone, et je m’assois sur un banc. Je suis devenue l’attraction principale du voyage scolaire d’une classe d’enfants de 7 ans. Ils me disaient bonjour, venaient me voir de plus près, au grand dam de leurs enseignantes, mortifiées de l’impolitesse de me montrer du doigt et de me fixer. En revanche, ça a beaucoup fait rire les mamies à côté de moi.

Peu après, je le dirige vers mon train, je trouve facilement et le quai et ma place réservée, et à priori, je devrais bien arriver à Aomori. Je vous dirais demain, je vous écris du train !

 

[Edit: Je suis arrivée!]

 

 

Please follow and like us:
error

Une réponse sur “Jour 4 – Tranquillement”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *