Jour 7 – en attendant la pluie

Cliquez sur chaque lieu pour en découvrir la fiche complète!

Et qu’est qu’on dit? Merci Japan FM de me suivre!

Le titre est un peu trompeur, en vrai c’est « en attendant le typhon », mais ça sonne beaucoup plus dramatique que ça ne l’est. 

Il y a donc une alerte typhon sur le pays, mais la journée est finie et j’ai survécu, je me suis juste un peu mouillée.

Déjà, je commence par aller prendre le train, de Sendai à Kanazawa. Et parce que c’est plus drôle sous la pluie, le bus direct vers la gare de Sendai ne passe pas le dimanche, il faut que je marche un peu jusqu’au métro.

J’ai une confession à vous faire: je ne sais pas à quoi ressemble le trajet. Mon train partait à 7h52 et arrivait à 11h50, avec un changement de 10 min. J’ai donc dormi de 7h55 à 11h40, avec un réveil de 15 min pour mon changement. De toute façon, il n’y avait pas grand chose à voir: aujourd’hui c’est pluie et brouillard.

Dans le train, il y a un écran avec du texte qui défile, tout en japonais. Par contre, je vois beaucoup passer « 台風 ». A savoir, typhon. C’est un peu comme ça que j’apprends qu’il y a un typhon, un peu par les réseaux sociaux, mais voilà, pas beaucoup d’informations, je ne comprends pas le reste. Si, je comprends que certains trains vers Tokyo sont annulés, mais je m’en fous. Je décide donc de me renseigner un peu sur internet: apparemment pas d’alerte rouge à Kanazawa, me voilà rassurée.

J’arrive à Kanazawa, réserve mon train pour Kyoto et vais poser mon sac à l’hôtel. C’est pas la tempête, c’est vrai, mais il pleut quand même.

Je vais vers le jardin Kenrokuen, qui est superbe et très grand. Et c’est peu dire: c’est l’un des 3 plus beau du pays.

Mais pas que! On a aussi pensé à moi et mes problèmes de pluie: dans le parc, il y a plusieurs endroits fermés à visiter. J’alterne alors visite du parc et fuite de la pluie. 

J’ai donc étonnamment fait plus que s’il avait fait beau. Parce que s’il avait fait beau, c’est pas interdit que je m’arrête sur un banc à écouter les rivières couler, vous voyez?

Découpe de papier et pochoir pour motifs de kimonos

Premier stop pluie: le musée d’art traditionnel de la préfecture d’Ishikawa. Musée-boutique, plusieurs types d’arts traditionnels sont expliqués et mis en vente, il y a aussi quelques démonstration.

Deuxième stop pluie: la villa Seison Kaku. Le 13° seigneur Kaga en fait cadeau à sa mère, comme maison de retraite. Maman, toi qui me lis, ne monte pas tes espoirs aussi haut. Je verrais ce que je peux faire. 

C’est comme neuf et richement décoré, mais vous allez devoir me croire sur parole: photos interdites.

Petite collation

Troisième stop pluie / stop fatigue: la maison de thé Shiguretei. En toute logique, j’y ai pris un thé, mais j’ai aussi mangé un wagashi, une sorte de petite confiserie pas trop sucrée. La forme et le gout changent avec la saison. Par contre, quel est le gout de cette saison? je n’en sais rien. Après mon thé, je profite de la vue sur le jardin et l’étang avec cascade. 

Mais la vue est vraiment jolie!

Je ne sais pas ce que j’ai préféré entre la collation, la vue, et le simple fait de m’asseoir… J’aime vraiment les wagashi, mais oh mon Dieu mon dos!

Prochaine visite, le château de Kanazawa. Il y a juste à traverser la rue. 

 

 

 

 

Du château, il reste de nombreux bâtiments, mais aucun bâtiment d’habitation. On reste plutôt sur du militaire, tour de guet, mur d’enceinte, système de défense. On voit la technique de construction des bâtiments, résistante aux seismes, et on peut rentrer dedans, pour la plupart gratuitement, sinon 300 yens.

Le jardin aussi est très beau, de loin, mais maintenant, il commence à faire du vent, et puis j’ai déjà vu le Kenrokuen, ça ira. 

Vue arrière de l’entrée

Comme j’ai déjà bien pris la pluie, il est temps de rentrer: le chemin pour un des arrêts du bus direction l’hôtel me fait passer par le sanctuaire d’Oyama. J’en profite pour passer par là, mais je fais un visite très rapide, porte arrière, jardin, statue de Maeda, porte d’entrée principale, bus. La porte d’entrée est à noter tout de même: un joli mélange de style japonais, chinois et européen.

Je suis à l’hôtel. L’alerte typhon passe au rouge sur la zone.

 

 

Please follow and like us:
error

Une réponse sur “Jour 7 – en attendant la pluie”

  1. Hello, j’aimais bien l’idée d’un château comme maison de retraite ^^ Toujours étonnant et captivant ce voyage ! Aux infos, l’alerte typhon va jusque ce soir (pour nous : lundi soir donc…) je te souhaite grand soleil ensuite 🙂

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *