Musée international du manga

Musée international du manga / 京都国際マンガミュージアム

Description

Le but du Musée international du manga est de préserver et exposer le manga. C’est un projet commun de la ville de Kyoto et de l’université Seika, il conduit donc aussi des études et des programmes liés à la culture du manga.

Le bâtiment en lui-même était une école primaire et son apparence a été préservée.

L’exposition permanente traite de la question « qu’est-ce que le manga? », d’un point de vue historique, sociétal, industriel, etc. Les expositions temporaires, eh bien, cela dépend, mais elles présentent toujours du travail original du manga ou de l’animé.

On peut y lire des mangas, surtout en japonais, mais le premier étage propose des traductions

Il y a différents ateliers:

  • Kamishibai: une façon traditionnelle de raconter les histoires avec des dessins comme support.
  • MM workshop: un espace pour dessiner soi-même, avec parfois des ateliers organisés
  • Premium workshop: un atelier de tutorat personnalisé pour améliorer ses dessins. Plutôt pour ceux qui s’y connaissent déjà en dessin, puisqu’on apporte son propre travail pour recevoir des conseils dessus. Uniquement sur réservation et en japonais.
  • Se faire tirer le portrait au portrait corner

Ma visite

Pour des raisons évidentes de copyright, photo interdites.

J’avais un peu peur de ne rien trouver en anglais, mais ça va. L’exposition principale sur « qu’est-ce que le manga » est très intéressante, bien découpée, illustrée et expliquée. Sur les murs, des mangas triés par année, la plupart consultables (en japonais), mais cela permet de voir l’évolution de style depuis les années 50 environ. On lie aussi le manga aux autres styles graphiques dans le monde.

C’est vrai qu’il y a beaucoup de mangas à lire sur place, en japonais, et certains y passent la journée (voire plusieurs journées, on peut prendre un pass annuel). Donc avec son ticket, on peut entrer et sortir plusieurs fois dans la journée.

Il y a aussi d’autres expositions plus petites: un coin expliquant les « mangas à louer » et les sagas horrifiques de l’été dans les années 60, une salle retraçant l’histoire du bâtiment, une avec les moules des mains de mangakas célèbres, un focus sur une série ou une autre. 

On se perd un peu, et on admire les affiches et les dessins dans les couloirs.

Forcément, il y a une boutique, qui vend aussi bien des éditions limités liés à certains mangas que des produits exclusifs au musée, et bien sûr du matériel de dessin et des livres de méthode ou d’histoire du manga. Reste à trouver des éditions en anglais…

Personnellement, et pas tellement lié au manga si ce n’est que c’est décidé, je me suis pris le « Yokai Museum », une collection de dessins du 19° siècle concernant ces monstres du folklore japonais.

Accès

Adresse: Oike, Nakagyo-ku, Kyoto

Metro ligne Karasuma ou Tozai, arrêt station Karasuma Oike, sortie 2.

Bus 15, 51 ou 65, arrêt Karasuma Oike

Horaires et tarifs

De 10h à 18h

Fermé le mercredi (sauf si le mercredi est fériés, dans ce cas, fermeture le jeudi), les vacances de fin d’année et périodes ponctuelles de maintenance, à vérifier sur le site.

800¥

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *