Retour sur les bancs de l’école. Mais pas que!

Bien, j’ai un peu ralenti les publications mais je vais m’y remettre. Déjà, ce n’est que mon troisième jour de cours, donc au début il a fallu que je m’acclimate. Mais je commence à m’y faire, laissez moi tout vous raconter!

Cours de Japonais

Mon école!

Lundi, nous avons donc reçu nos résultats et je suis assez étonnée d’avoir 40 (bon, sur 100, mais quand même!), la meilleure note de ceux qui ont passé le test avec moi, alors que certains d’entre eux parlent bien mieux que moi.

Mais cela a aussi posé quelques problèmes: les classes ont été faites avant notre arrivée, et il y a un niveaux bien en dessous, si je me souviens bien pour les résultats autour de 25, et un niveau plutôt au dessus, pour environs 50-55 points. En plus, il ne restait qu’une place dans la classe « facile » et on était 2 à être entre les 2. Après la première journée, mon collègue est descendu -littéralement, c’est l’étage d’en dessous – pour tester l’autre classe.

Je relève donc le défi d’être dans une classe dont le niveau me dépasse plus que prévu. Les exercices écrits se passent bien, et je comprends la plupart de ce qu’on me dit mais si je dois répondre à l’oral je fais plutôt dans le « bruit »: euh eh aaah. Ce qui me frustre terriblement.

Mais la classe est petite et les gens très sympa. J’ai du attendre de finir mes 8 ans d’études supérieures pour me sentir bien dans une université, c’est quand même un peu dommage.

Demain, si j’ai compris, on va voir une école et discuter avec les enfants. Je suis pas plus emballée que ça mais je suppose que c’est une expérience. Je vous dirais demain!

Un peu de tourisme quand même

Mes cours finissent à 15h, et si les 2 premiers jours, ma tête bourdonnait en sortant des cours, aujourd’hui j’ai réussi à me motiver à aller faire une petite visite à pied.

J’ai entendu parler du Tocho-ji, un temple avec un pagode, et c’est à 15 min à pied. En chemin, je croise un autre temple, mais je ne sais absolument pas ce que c’était. 

C’était pourtant assez grand, avec un parc, différents bâtiments et tout ce qu’il faut mais je n’ai vu que le nom en japonais, et je ne sais pas (encore!) ce que cela voulait dire.

Mais c’était bien calme, et j’avoue que j’apprécie, parce que le quartier pour y arriver est un peu à base de gratte-ciels et rue à 4 voies et double sens. 

Et si le bruit résiduel gâche un peu, c’est quand même remarquablement rattrapé par les chats qui prennent le soleil sur les marches. Ils étaient un peu l’attraction principale de tout le monde mais s’en fichaient parfaitement.

Ensuite, j’ai fait 3 fois le tour du pâté de maison avant de, enfin, trouver l’entrée du Tocho ji. Parce que les pagodes, c’est pratique pour repérer de loin, mais des fois, on se retrouve face à un mur, mais avec vue sur la pointe qui dépasse!

 

Le Tocho-ji est un petit concentré d’histoire mais aussi d’actualité. Il y a un Rokkakudo, une « hutte » à 6 côté qui contient une bibliothèque de sutra, le cimetière des 2°, 3° et 8° seigneur de Fukuoka, les Kuroda, et une grande statue de bouddha, construite en 1992. Je n’ai pas pu la voir, je suis arrivée un peu tard, et de toute façon on ne peux pas prendre de photo. 

Quant à la pagode, il me semble qu’elle a été construite il y a moins de 10 ans. Mais encore une fois, il faut que je continue mes cours de japonais pour tout saisir!

Ici par contre, c’est dur de faire abstraction du fait qu’on soit en bord d’une grande avenue, avec travaux en prime. 

C’est quand même un super endroit à voir, avec la pagode rouge qui contraste avec les autres bâtiments en bois.

Et pour finir, vu que je dois traverser la gare d’Hakata (comprendre, le centre commercial géant d’Hakata), j’ai essayé de me trouver un jean. Mais je ne comprends rien aux tailles, la plupart des habits pour femmes ont des volants ou des trucs « mignons » partout, et je pense que je vais me résoudre à acheter mes fringues au rayon homme. 

Du coup, pour compenser je me suis pris un pancake. Et j’ai résisté à l’appel du pokémon center! 

Ce qui ne saurait durer…

 

Please follow and like us:
error

3 réponses sur “Retour sur les bancs de l’école. Mais pas que!”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *