Jour 16 – Hiroshima côté nature

Spoiler: je n’ai rien visité en rapport avec le bombardement.

J’arrive à Hiroshima vers midi 30, je n’ai donc qu’un après-midi dans la ville, car je préfère me concentrer sur Miyajima après.

Je pose donc mon sac à l’hôtel situé juste à côté de la gare, et je vois qu’il y a un bus gratuit pour les détenteurs du JR pass, le loop, qui fait le tour des points touristiques de la ville. Voilà qui est parfait.

Premier stop, le Château d’Hiroshima. Il est aussi surnommé le château de la carpe. Mais si en ville vous voyez des sitckers ou des panneaux « on aime les carpes », ce n’est ni le château, ni les poissons, mais l’équipe de baseball. Je vois leurs couleurs de partout, de quoi faire pâlir les supporters de l’OM.

Pour en revenir au château, il s’agit en fait d’un reconstruction complète (forcément). Dans le parc, il y a les ruines des anciens bâtiments du complexe, seul la tour principale et une partie d’un mur de défense sont refaites. 

Et pas forcément refaite de façon traditionnelle: l’intérieur de la tour est un musée, tout de béton, mais ma foi fort intéressant. Il raconte l’histoire féodale de la ville.

Ensuite, je cherche le Ninomaru, le fameux mur de défense, ce qui me fait passer devant le sanctuaire Gokoku. Il est beau et sobre, mais animé, j’aime bien.

Je visite aussi le Ninomaru, mais l’intérieur est un peu vide et uniquement expliqué en japonais.

Pas très loin, il y a le jardin Shukkeien. On a voulu reconstituer plusieurs types de paysages, et l’effet est plutôt réussi. En plus, il y a des bancs partout, et à ce moment de la journée, j’apprécie assez. Par contre, le jardin ferme un peu tôt: 17h. J’étais largement dans les temps mais pour les autres, je trouve ça dommage.

Pour rentrer, je reprends le loop mais pas dans le bon sens: cela me permet de faire un tour de la ville avant de retourner à la gare. Les arrêts de bus sont toujours proches des visites mais jamais juste devant, je n’ai donc pas de photos intéressantes, mais ça m’a permis de sentir un peu l’ambiance de la ville. Et j’aime assez: malgré tout ces grands buildings, il y a de la verdure partout, ça reste agréable.

 

Please follow and like us:
error

Le jardin Shukkei-en

Shukkei-en / 縮景園

Description

Le Shukkei-en, c’est tout un monde: vallées, montagnes, forêts, tout y est, en miniature.

Le jardin date de la construction du Château d’Hiroshima. Il respecte l’esthétique traditionnelle japonaise. Autour de son étang, des maisons de thé permettent au visiteur de se reposer et d’apprécier la vue. On n’y boit pas de thé, ce sont justes des zones de repos

Pour visiter tout le jardin, il suffit de suivre le chemin, qui fait le tour des différentes scènes.

Il y a une appli et la wifi pour qu’elle fonctionne, afin d’avoir des explications.

Ma visite

J’y vais en fin d’après-midi, et comme ici le soleil se couche tôt, la lumière est un peu particulière.

C’est aussi la periode où il n’y a « rien de spécial » à voir: pas de floraison, pas de feuille d’automne. Mais le jardin n’a besoin de rien de spécial en plus pour être apprécié.

C’est ombragé, plein de ponts de styles différents, de maisons de thé de styles différents et d’endroits pour se reposer avec des bancs. Et en fin de journée, les bancs, c’est bien.

Il n’y a pas trop de monde, et on peut flâner tranquillement, ou nourrir les carpes énormes de l’étang. Le jardin borde aussi le canal, qui est à bas niveau et donc pas très esthétique en ce moment. Le système d’irrigation fait que l’eau du canal est utilisée dans le parc, et qu’à cet endroit, l’eau douce rencontre l’eau de mer. Les poissons de l’étang sont donc dans une eau un peu salée, et il y a des poissons de mer. Enfin, c’est ce que dit le panneaux, pour moi, tout à l’air de carpes.

Accès

Adresse: 2-11 Kaminobori-cho, Hiroshima

15 minutes à pied de la gare d’Hiroshima

Ou tram 9, arrêt Shukkeien-mae

Ou Loop bus arrêt Hiroshima Museum of art – Shukkeien

Horaires et tarifs

9:00 – 18:00 (Avril à Septembre)
9:00 – 17:00 (Octobre à Mars)

260¥

Please follow and like us:
error

Eikando – Zenrin-ji

Eikando / 永観堂

Zenrin-ji / 禅林寺

Description

Le temple s’appele à l’origine le Zenrin-ji. Il appartient d’abord à la secte Shingon, puis change d’orientation au 13°siècle, pour être de la secte  Jodo.

Son nom de Eikando vient d’une sorte d’anecdote. Au 11° siècle, le populaire moine Eikan, chef du temple, passe devant une statue de Amida Bouddha, qui lui parle et lui dit de le suivre. Bouddha commence à avancer, mais Eikan, estomaqué, ne fait pas un pas. Amida Bouddha a alors tourné la tête et lui a dit quelque chose dans le gout de « je t’attends ». 

Continuer la lecture de « Eikando – Zenrin-ji »

Please follow and like us:
error

Jour 7 – en attendant la pluie

Cliquez sur chaque lieu pour en découvrir la fiche complète!

Et qu’est qu’on dit? Merci Japan FM de me suivre!

Le titre est un peu trompeur, en vrai c’est « en attendant le typhon », mais ça sonne beaucoup plus dramatique que ça ne l’est. 

Il y a donc une alerte typhon sur le pays, mais la journée est finie et j’ai survécu, je me suis juste un peu mouillée.

Déjà, je commence par aller prendre le train, de Sendai à Kanazawa. Et parce que c’est plus drôle sous la pluie, le bus direct vers la gare de Sendai ne passe pas le dimanche, il faut que je marche un peu jusqu’au métro.

Continuer la lecture de « Jour 7 – en attendant la pluie »

Please follow and like us:
error

Jardin Kenrokuen – un des trois plus beaux jardins japonais

Kenrokuen / 兼六園

Description

Le jardin Kenrokuen est décrit comme l’un des trois plus beau du Japon. C’est l’ancien jardin du Château de Kanazawa.

Il y a plusieurs point d’intérêt dans le jardin: des étangs, des lanterne Kotoji-toro, des pavillons.

Il neige beaucoup en hiver et les arbres sont équipés d’un système de support pour éviter que les branches ne se brisent en hiver. L’effet visuel de ces cordes est inhabituel mais plutôt esthétique. Quand j’y suis allée il n’y en avait pas encore

Le nom de Kenrokuen signifie « jardin aux six aspects ». Et c’est en effet rare qu’un jardin dispose des six qualités d’un jardin japonais: espace, quiétude, travail humain, vénérabilité, eau et vue.

Continuer la lecture de « Jardin Kenrokuen – un des trois plus beaux jardins japonais »

Please follow and like us:
error

Jour 6 – des sanctuaires et des escaliers.

Aujourd’hui, je me serais bien réveillée plus tard, mais je loge dans un capsule hotel. Suivez le lien, j’ai fait un petit article sur la question. 

Et donc mes voisines ont toutes mis leur réveil à 7h et 7h15. Debout donc!

Je teste pour la première fois un Starbuck, pour le petit déjeuner. Pas que j’en rêvais follement, mais l’hôtel fourni une carte cadeau de 1000 yens en tant que petit déjeuner. C’est quand même pas la folie, c’est cher, je comprends pas bien l’engouement mondial…

Comme je prends le train demain, je vais faire ma réservation à la gare puis direction le Rinnoji!

Continuer la lecture de « Jour 6 – des sanctuaires et des escaliers. »

Please follow and like us:
error

Le temple bouddhiste Rinnoji et son jardin

Rinnoji / 輪王寺

Description

Le Rinnoji, ce n’est pas qu’un temple bouddhiste, mais aussi un superbe jardin japonais et une pagode à trois étages qui valent le détour.

Construit en 1441, ce temple est le temple familial de la famille Date, une famille qui a contrôlé une large partie du Nord du Japon à la période Edo. En tant que tel, le temple a « déménagé » en même temps que la famille, dans les années 1600, pour arriver à l’emplacement actuel. Il a été détruit au 19° siècle mais a été reconstruit pour retrouver son état originel.

C’est un temple vivant, qui propose des méditations Zen tout les samedis et ouvertes à tous.

Il est entouré par un cimetière plutôt grand et le week-end, les gens viennent entretenir les tombes familiales.

Continuer la lecture de « Le temple bouddhiste Rinnoji et son jardin »

Please follow and like us:
error

Utou Jinja – jardin et sanctuaire, visite sous la pluie

Utou Jinja / 善知鳥神社

Description

Petit mais complet, le temple Utou Jinja a tout pour plaire. Le bâtiment en lui même, certes, mais aussi un jardin tranquille, avec sa fontaine à tête de dragon et son étang de carpes, traversé par des petits ponts rouges.

L’établissement de ce sanctuaire date d’avant la formation d’un réelle ville d’Aomori, et il était destiné aux marins locaux. Il a évolué avec son environnement et les époques, aujourd’hui, on y vénère trois déesse, mais en toute honnêteté je ne sais pas bien lesquelles… Il y en a bien une qui fait pour la sécurité routière et des bateaux, mais je n’en sais pas plus.

Continuer la lecture de « Utou Jinja – jardin et sanctuaire, visite sous la pluie »

Please follow and like us:
error

Jardin Botanique de l’université d’Hokkaido

Jardin botanique de l’université d’Hokkaido / 北海道大学 植物園

Description

Ce jardin botanique a permis de conserver une zone naturelle d’avant la création de la ville, ce qui donne une idée de l’état naturel de la région.

Avec une collection d’environ 4 000 espèces de plantes, on découvre un bel échantillon de la flore locale d’Hokkaido: des fleurs montagnardes et de climat frais. Mais aussi des plantes Nord américaine, une co-opération avec une autre université.

Les 13 hectares sont divisés en 10 zones thématiques.

Il y a aussi un musée, qui ne présente pas que des plantes mais aussi des objets liés à la colonisation d’Hokkaido et à la culture Ainu locale.

Continuer la lecture de « Jardin Botanique de l’université d’Hokkaido »

Please follow and like us:
error