Week-end à Séoul (1° partie)

Alors oui, mieux vaut tard que jamais, mais je suis quelque peu occupée et fatiguée. Mais voici enfin mon résumé de mon week-end coréen!

Je suis partie vendredi après les cours, direction l’aéroport international de Fukuoka, qui se résume en fait à un aéroport japonais-coréen: tout est écrit dans l’une des deux langues, parfois aussi en anglais, et même dans l’avion, pas un mot d’anglais. Ce qui m’a fait réaliser que j’ai fait des progrès en japonais: je comprends quand le message dit de relever le siège pour atterrissage. 

Après un voyage en bus aussi long que mon voyage en avion, me voici arrivée à mon hôtel. Au dodo, j’ai un gros week-end qui m’attends.

Samedi: palais, sanctuaires, panorama et shopping area 

Mon hôtel est juste à côté du palais Changdeokgung, ce qui est quasiment imprononçable mais qui s’avérera bien pratique plus tard dans la journée. Donc, je commence par visiter ce palais.

Le palais en lui même est magnifique mais surtout, j’ai pu profiter de la visite du jardin secret, ce qui représente en fait la majorité de la surface du palais.

Bon alors, en Corée, il gèle. J’ai perdu 10°C entre la veille et mon arrivée. Mais si l’on à l’impression d’être en hiver, on a une vue digne du plus bel automne.

 

 

Ensuite, je passe directement au Palais Changgyeonggung. C’est moins, joli, moins vert, mais c’est toujours plaisant à visiter. 

Je sors par l’autre sortie, mais du coup, me voilà perdue. Et je n’ai pas de free WiFi en Corée, et au Japon je m’étais fort bien habituée à me guider avec Google Maps. Pour décider quoi faire après, me voilà obligée de retourner à l’hôtel: ce matin cela ne paraissait pas si loin, mais là j’ai déjà marché plus de 2h, et je commence à avoir faim.

A côté de l’hôtel, il y a une supérette et j’ai un genre de choc culturel: la caissière est au téléphone, elle me regarde à peine, me montre juste le prix affiché, et ne me dit ni bonjour ni merde. Autant, je ne sais pas trop quoi faire avec la politesse un peu exagérée des japonais, autant j’apprécie tout de même la politesse basique et universelle. Mais bon, je sais où aller par la suite, alors c’est parti pour le sanctuaire Jongmyo!

Ce sanctuaire abrite les tablettes funéraires des rois de la dernière dynastie coréenne et quelques bâtiments à usage religieux: préparation de nourriture, purification, stockage. Allées et cours grandioses, beau jardin et bien sûr im-men-se bâtiment principal. 

Me voilà à nouveau sans internet, et ce soir j’ai rendez-vous avec une amie coréenne, il faut absolument que je la contacte. Donc je passe à nouveau par l’hôtel. Je contacte la dite-amie, Soo Mee, on se donne rendez-vous dans 2h. En attendant, je vais à la Namsan Tower,  Soo Mee m’a dit que ça valait le coup.

En route, pour être sûre, j’allume l’itinérance de donnée pour mon trajet, et en quelques secondes, je suis bloquée: j’ai dépassé 50€ de dépense, mon accès est bloqué. Je suis donc toujours relativement perdue, et j’ai perdu 50€ pour rien. Merci bien. 

Ceci n’est que la première volée d’escalier, il y en à 3 autres derrière…

Comme j’ai quand même un relatif bon sens de l’orientation, je continue quand même mon trajet. Sauf que trouver une direction, c’est facile, trouver un bus qui va jusque là, ce n’est pas la même chose. Je descends donc du bus au moment où il bifurque dans la mauvaise direction. Et je suis en pleine colline, avec pour objectif d’aller… eh bien tout là-haut!

 

Je survis à peine à la montée, mais la vue en vaut effectivement la peine. 

 

Et puis la Namsan Tower, c’est plusieurs fêtes en un seul endroit: c’est pas encore Halloween alors on à toujours la déco appropriée, on a pris de l’avance sur Noël avec des objets à thème et c’est un peu la Saint Valentin toute l’année, avec le spot pour la demande en mariage parfaite.

A ce moment de la journée, j’ai fait 18km, et Soo Mee est coincée dans les embouteillages pour encore au moins une heure, mais tant pis, je vais au point de rendez-vous, et je vais l’y attendre.

 

Me voilà donc au Namdeamun Market, avec petites échoppes dans la rue, façon marché aux puces, et centres commerciaux immense avec duty free. Je dois être la seule personne à aller en Corée et à n’avoir rien acheté. Mais bon je suis surtout là pour attendre.

Je retrouve envie Soo Mee, alors la suite au prochain épisode!

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *