Week-end à Séoul (2° partie)

Où en étions nous? 

Ah oui, fin de partie 1, j’ai retrouvé mon amie Soo Mee!

Samedi soir: goûter toute la diversité coréenne.

On prend de la street food et on part faire un tour du quartier. Et je dois dire que c’est agréable de pouvoir manger en marchant. Parce que oui, au Japon c’est mal vu. On peut aussi traverser hors des clous et ne pas attendre 10min devant chaque feu rouge alors qu’il n’y a aucune voiture. Parfois l’incivilité est rafraîchissante.

J’apprécie même que les gens me rentrent dedans: je ne perds pas une éternité à aller à gauche et à droite en faisant des courbettes pour m’excuser de ne pas savoir où je vais.

Après ce petit tour, on prend la voiture de Soo Mee, et on va boire un coup. Traverser Séoul dans une mini jaune avec BTS à fond avec une vraie coréenne, ça n’a pas de prix.

On arrive au quartier de Hapjeong, apparemment haut lieux de sorties nocturnes. Soo Mee me propose de tester tout les alcools coréens disponibles, alors on fait un peu les vagabondes: on achète quelques bouteilles, et on s’installe devant la supérette.

Si on peux discuter de la bienséance de l’activité, au moins ça réchauffe: la température ne se réchauffe pas avec la nuit, bien évidemment.

Bref, me voilà avec une bouteille de Shochu aromatisé pamplemousse, une aromatisé raisin et une bouteille de makgeolli. Chose un peu difficile à décrire: apparemment une boisson à base de riz, pas très forte, mais pétillante avec une arrière sensation de lait…

Et pour finir, on va s’installer dans un bar. Vers 1h30, il est temps pour Soo Mee de rentrer, et pour moi de prendre un taxi. Alors, les taxis avec la lumière rouge sont disponibles, les lumières vertes sont occupés, et les taxi vont pas forcément dans la direction que l’on souhaite, donc il faut héler le suivant. Et c’est là que ma journée à essayer de prononcer « Changdeokgung » s’avère utile. Je suis donc saine et sauve à l’hôtel mais oh combien fatiguée.

Dimanche: lendemain difficile mais on fait ce qu’on peut.

Donc, le Shochu pamplemousse c’est bon, mais ça tape un peu le crâne.

Mais je ne suis en Corée que ce week-end, alors debout!

Je veux visiter un autre palais, le Gyeongbokgung, et normalement il y a un bus qui y va, mais pas aujourd’hui, aujourd’hui, il y a des travaux. Et j’adore faire mes 2km matinaux post-shochu.

Enfin bon, la route est droite, au moins je ne me perds pas.

Ce palais là est bien plus… imposant que les autres. Très grandes cours, très grandes portes, très grandes salles. Grand jardin aussi.

Vraiment, un charme différent, mais j’ai beaucoup aimé.

Directement lié au palais, il y a le Musée Folklorique National.

Ce musée est très intéressant, surtout la partie sur les différentes étapes de la vie et le musée extérieur.

En même temps, je ne connais absolument rien de la Corée, mais je commence à vouloir en savoir plus… Va falloir revenir!

Il est un peu tôt pour aller à l’aéroport, mais j’ai fait tout ce que je comptais faire, et il parait qu’il y a un musée à l’aéroport, ça m’occupera.

Je remarche encore 2km pour trouver le bus, et on y va.

Cet aéroport est immense: je suis porte 110 sur 270, donc je prends le métro à l’intérieur du hall pour rejoindre ma zone d’embarquement. Je fais un stop par le musée, qui est fermé pour rénovation. Tant pis pour moi.

Par contre j’ai vu la parade de la famille royale!

Je m’achète quand même des souvenirs avec mes restes de wons, et je pars faire la sieste avant le décollage.

 

Please follow and like us:
error

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *