Europe. Jour 11 et 12: tout les aspects de la culture d’Amsterdam

La dernière fois, je vous ai laissés pour aller boire un coup. Résultats : couchés à 4h30, le lendemain, rideaux.

Red light district

Mais il faut dire que ce n’est pas de notre faute : l’hostel est dans le red light district. Le quartier nocturne de la ville. 

Alors, nous avons fort peu de photos : entre coffee shop pour fumer, les smart shop pour les hallucinogènes et les prostituées dans les vitrines, les photos sont interdites.

On a fait le tour du quartier. A un moment, Mathieu est parti seul pour acheter des cigarettes : il a été un peu surpris que des femmes toquent à la vitre pour l’interpeller.

Mais l’ambiance est vraiment bonne: pas des gros lourds, pas de bagarre. Les bars où on fument ne vendent pas d’alcool et inversement. On croise, et même en journée, quelques personnes bien bien stones mais globalement tout se passe à merveille.

Même de la chambre, juste au dessus du bar, on n’est pas gênés. 

On rentre dans le quartier et on en sort sans presque sans rendre compte : le coeur d’Amsterdam n’est pas grand, et il y en a pour tout le monde : shopping, musées, curiosités, fête.

Et de la nourriture, bonne, pas trop chère, partout. Le moindre snack est excellent. (Et oui, beaucoup de resto japonais).

Le musée national maritime

Donc, après cette journée off, il est temps de reprendre un peu nos explorations. 

Ah, j’allais oublier, d’abord, on bouge la voiture de place. On va finalement rester un jour de plus dans la ville et passé 4 jours, le tarif du parking redevient horaire.

On va donc pour payer, et là, je me sens mal: comment ça, ça affiche 160€?!?

Je lis un peu autour, et en fait il faut aussi biper sa carte de transport pour avoir le tarif P+R. Et ça redescend bien à 4€. Je me sens mieux.

Ensuite, direction le musée maritime : on a vu de loin un gros et joli bateau.

Bon, en fait, on arrive trop tard pour le visiter, mais on va quand même faire le musée.

Les musées ici sont un peu chers quand même. Mais ils sont très bien fait. Ici, on a même droit à l’audioguide en français. 

Ils nous prêtent aussi un stick pour s’en servir sur les panneaux tactiles, comme ça pas de problème avec le corona!

 Il y a une salle avec plein de maquettes de bateaux, et un écran dont on peut se servir comme d’un scanner, qui nous explique les caractéristiques de chacun. Vraiment bien.

La journée passe vite, on marche pas mal. Comme ça, on découvre mieux l’atmosphère de la ville. On commence même à ne plus avoir besoin de GPS pour se repérer.

P.S: j’ai rajouté des photos du bateau de St Malo et du Rijksmuseum

Europe. Jour 8 et 9: Anniversaire à Amsterdam

Le 9 septembre, on a fait de la route: direction Amsterdam! Je n’ai donc pas grand chose à en dire: j’ai réussi à ne pas dormir du trajet pour tenir un peu compagnie à Mathieu sur la route.

On a changé de plans: on oublie Bruxelles, considérée comme zone rouge par les autorités allemandes. Et l’Allemagne, ça fait un gros morceau à contourner, et de jolies villes ratées. Donc pas de Belgique si ça nous empêche d’aller en Allemagne. Ou juste pour la traverser. Les conducteurs belges sont fous: ça déboîte de tout les côtés, des voitures, des camions, des autoroutes à 5 voies…

On arrive tout de même sains et saufs à Amsterdam, on se gare au P+R, un parking longue durée. 10€ la première journée puis 1€ par jour. On se trouve notre premier hôtel, on pose les affaires, on fait un tour pour manger et boire.

La ville est superbe. On comprend vite que les vélos sont rois: on se pousse, ou on se fait rouler dessus. C’est beau, animé mais pas bruyant, on adore déjà.

Allez, au dodo, demain est un jour important!

L’hôtel Amrâth d’Amsterdam vous souhaite un Joyeux anniversaire!

C’est donc mon anniversaire! Et merci à tout le monde de m’avoir appelée/écrit. 

On commence la journée par changer d’hôtel, et on fait la lessive au passage. Mathieu m’a réservé un super hôtel pour mon anniversaire: Le grand Amrâth Hotel. Déjà, rien que le bâtiment, il en jette.

C’est encore un peu tôt pour le check-in, donc on cherche à manger: on passe devant un restaurant japonais, c’est parfait.

C’est une formule all you can eat: pour 25€, pendant 2h, on peut commander tout ce qu’on veut via la tablette qu’ils nous laissent. Et on a bien mangé pendant 2h, ça valait bien le coup. 

Ensuite, retour à l’hôtel: on prend possession de notre chambre, et on réserve un créneau pour l’accès à l’espace bien-être.

L’hôtel est magnifique et immense, on dirait un musée. La chambre est grande, avec une hauteur sous plafond impressionnante. Mon chéri a commandé un bouquet pour mon anniversaire: les roses m’attendent dans la chambre!

Il est maintenant l’heure d’aller à l’espace bien-être: piscine, sauna, hammam, jacuzzi, on profite de tout avant notre massage. Je ne vous mets pas les photos de la piscine: on était pas sensés en prendre.

Après le massage, qui clôt cette éreintante journée piscine, on remonte à la chambre. Un choix cornélien s’offre à nous: allons nous prendre une douche dans la salle d’eau, ou un bain dans l’autre salle? (Non, ça va, vous vous doutez qu’on a pris un bain). On commande au room service, on s’allonge dans notre lit de 2m10, et voilà une belle journée d’anniversaire qui se termine!

 

Merci Mathieu =D