Europe. Jour 21: Innsbruck, la capitale des Alpes

Aujourd’hui on visite la pas-si-petite ville d’Innsbruck, surnommée la capitale des Alpes, et on va un peu comprendre pourquoi.

Innsbruck Card

Déjà, petit point pratico-pratique: prenez l’Innsbruck Card. 

Pour 55€, on a accès pendant 48h à différentes visites de la ville, ainsi que les transports en commun, le parking de la gare routière, et le Nordketten Bahnen. Existe aussi en 24h et 72h.

On a donc payé 110€ à deux, et sans la carte on aurait dû payer 128€ rien que sur la première journée.

Finis de parler sous, parlons un peu culture.

Palais Hofburg

Le palais est en plein centre de la ville. Il est bordé par d’autres bâtiments et ne ressort pas vraiment du paysage. A l’intérieur, la visite est divisée entre une étage dédié à Maximilien 1°, et le dernier étage présentant les salles originelles du palais.

Les photos sont interdites, et on est dégoutés parce que la partie palais est vraiment belle. Surtout la salle de réception.

L’expo sur Maximilien 1° m’a fait découvrir beaucoup de choses sur lui: pour un empereur d’une aussi grande importance, j’ignorais tout de sa vie. On découvre ses aspirations conquérantes et son côté, avouons le, mégalo.

L’étage palais est divisé entres plusieurs salles d’apparat et les appartements de l’impératrice. Le palais a très peu servi comme résidence: il était plutôt résidence secondaire ou de passage pour les voyages. Il est dit qu’il était donc « peu meublé ». Tout les meubles sont encore là, et je peux vous dire que ça allait, peu meublé pour eux c’est qu’il y avait des espaces sans meuble.

Nordketten Bahnen

Le Nordketten Bahnen, c’est une ligne de téléphérique divisée en trois sections, qui nous emmène tout en haut tout en haut de la montagne.

On avait pas prévu de le faire aujourd’hui, mais un aperçu de la météo de demain nous a fait changer d’avis. Résultats: on est habillés comme des touristes. Là-haut, il fait un vent glacial. On va donc éviter la randonnée ou la via-ferrata aujourd’hui.

La vue est à couper le souffle, d’un côté comme de l’autre. Ici, on voit la ville, là, le parc naturel.

Il y a des pistes de ski, qu’il faudrait me menacer d’une arme pour que j’y mette une spatule, vu le dénivelé. 

Mathieu : J’y retournerai en hiver ! C’est certain ! Il y a quelques pistes damées mais surtout des balisages pour du hors piste !  C’est réellement très engagé ! Ca donne envie ! 

Ici, rien de plus à dire, il faut juste regarder.

Das Innsbruck hôtel

Parce qu’on prend vite gout au luxe (et que la veille on a dormi sur une aire d’autoroute. Avec vue montagne mais autoroute tout de même), on s’est pris une nuit dans un hôtel avec piscine et spa.

Ici, il faut choisir: au dernier étage, sauna et hammam tout nu, au sous-sol, piscine et sauna et hammam textiles.

Pour la chambre, on est pas mal: on n’a pas la vue sur les montagnes, mais on a un petit balcon, ce que les autres n’ont pas.

Dans l’après-midi et la soirée, on fait un tour de la vieille ville, qui est vraiment très jolie.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *