Europe. Jour 25: Faste et illusions à Vienne

Bonsoir, bonsoir! Oui, j’ai quelques jours de retard, désolée! Donc, un petit retour sur Vienne. Pour notre premier jour là-bas, nous avons fait un tour à pied dans la vieille ville, en visitant au passage.

Vienne, c’est vraiment la capitale impériale, ça se voit un peu partout.

La ville est magnifique, avec des bâtiments immenses et anciens. On fait un premier stop dans l’église St Etienne. Juste un passage éclair parce qu’elle était sur notre chemin.

On croise un nombre impressionnant de magasin de luxe.

Notre première « vraie » visite, c’est le musée de l’illusion. Et on déconseille. 

C’est sympa, mais vraiment très très cher pour ce que c’est. Certaines illusions sont des images qu’on pourrait retrouver sur internet. Et c’est vraiment tout petit et facilement bondé.

On se dirige donc ensuite vers l’école d’équitation espagnole toute proche. On apprend que les visites sont uniquement guidées et en anglais, donc pas pratique pour Mathieu, et que les entrainements sont le matin et sous réservation à l’avance. Tant pis! 

Juste en face, il y a le musée de Sissi. En fait, pas uniquement Sissi: le rez-de-chaussée est dédié à l’argenterie impériale, puis à l’étage, effectivement, Sissi, mais aussi les appartements impériaux. C’est un palais impérial, Hofburg, comme on en avait vu à Innsbruck.

Hofburg de Vienne

Alors, on pourrait se dire qu’un musée de l’argenterie, ça va être chiant, mais non. C’est immense, donc ça impressionne. C’est aussi splendide. Et démesuré. C’est finalement intéressant et plutôt sympa.

Le musée Sissi nous raconte un peu sa vie, avec des objets lui ayant appartenu, du plus somptueux comme les robes au plus insignifiant comme son nécessaire dentaire. C’est aussi intéressant, parce que si comme tout le monde j’avais entendu parler de la légendaire impératrice Sissi, je ne savais pas trop pourquoi. Je suis maintenant un peu plus éclairée, même si je pense que cela tient beaucoup au fait qu’elle était jolie et qu’elle faisait bien ce qu’elle voulait.

Dans les appartements impériaux, on en apprend plus sur son quotidien, mais aussi celui de l’empereur. Ainsi, si l’impératrice passait 2 à 3h par jour à se faire coiffer (temps qu’elle mettait tout de même à contribution pour apprendre différentes langues) puis faisait du sport pour garder la ligne, suite à quoi elle recevait un massage, l’empereur commençait lui sa journée de travail à 5h, afin de lire personnellement tout les documents nécessaire au maintien de son empire. Pas la même ambiance donc.

On ressort de cette visite par une autre place, pas loin du parlement. Il y a une petit manif en cours, rien de bien brutal.

Donau Techno

Pour finir la journée, on sort dans un bar/boite appelé le Donau Techno. Covid oblige, c’est plutôt ambiance bar: service à table, masque quand on se lève et fermeture à 1h au lieu de 6h. Enfin, ça tombe bien, demain on doit aller à Schönbrunn le matin.

On y va en trottinette électrique, et on repasse par certains endroit qu’on avait vu dans la journée: le palais est tellement beau avec son éclairage de nuit.

Le bar lui est sympa, la déco aux projecteurs, les cocktails un peu moins cher qu’en France. Et le serveur, très gentiment, nous les corse encore plus. 

Il n’y a pas beaucoup de photo, je vous les mets toutes plus tard, elles prennent longtemps à charger.

 

Une réponse sur “Europe. Jour 25: Faste et illusions à Vienne”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *